Les furets sont de petits animaux de compagnie très charmants. Comme les chiens et les chats, ils ne sont pas à l’abri de certains parasites. Ils sont notamment exposés à l’infestation des puces. Ceux-ci sont cependant nocifs pour sa santé. Quels sont les risques que peuvent entraîner les puces pour un furet ?

Les risques de la présence de puces chez le furet

Les piqûres des puces, comme chez les chiens, provoquent de grandes démangeaisons chez le furet. Elles sont parfois douloureuses et poussent l’animal à se gratter jusqu’à s’en blesser. Le furet est susceptible de développer une allergie à la salive des puces quand il se fait piquer par ces derniers. Cette dernière peut induire à une perte de poils, des pellicules ou des croûtes, suite à un léchage ou à des mordillements.

Aussi, en partant du fait que les puces se nourrissent du sang de son hôte, le furet peut souffrir d’anémie lorsqu'il n'est pas traité à temps. Par ailleurs, le furet en se léchant peut avaler les puces présentes dans son pelage. Ce qui peut provoquer des troubles digestifs. En outre, les puces peuvent transmettre des maladies bactériennes à l’animal.

Comment le furet peut attraper des puces ?

Les puces sont généralement présentes dans l’environnement. Elles subsistent toute l’année dans un cadre naturel et chaud. Qu'il s’agisse du printemps ou de l’automne, du fait du chauffage régulier à la maison ou dans les logements, ces parasites sont présents à n’importe quelle période. Cependant, dans un milieu où la température ambiante est en dessous de 0°, les puces n’arrivent pas à survivre. Elles sont capables de sauter jusqu’à environ 33 cm de haut et peuvent couvrir une distance pouvant atteindre les 48 cm.

Le plus souvent cachées dans les endroits sombres et sales, elles peuvent donc facilement atteindre votre animal par saut. Ainsi, le furet peut les attraper au cours d'une promenade à l’extérieur. Par ailleurs, l’animal peut attraper des puces même à l’intérieur. En effet, elles peuvent être transmises par d'autres animaux de compagnies déjà porteurs du parasite et à proximité du furet.

Aussi, outre les animaux, l’humain est également susceptible d’attraper des puces. Par conséquent, il peut introduire les parasites à la maison et les transmettre.

Comment détecter les puces chez son animal ?

Certains furets peuvent porter des puces dans leur pelage sans montrer des symptômes de contamination. Généralement, une fois présentes sur le furet, les puces se dissimulent dans le pelage de l’animal. Elles s’installent le plus souvent dans les parties chaudes du corps de et au niveau des oreilles, du cou, du museau et de la queue. Ainsi, il n’est pas évident de repérer immédiatement la présence de puces chez le furet infesté. Même si les grattements sont des symptômes de la présence des parasites, cela peut passer inaperçu.

Ainsi, le mieux à faire est de procéder à une inspection fréquente et minutieuse du pelage de l’animal. Pour ce faire, il faut se munir d’un peigne très fin (de préférence doté de dents espacées de moins de 2 cm). S'il y a présence de puces dans le pelage du furet, vous allez les déceler entre les dents du peigne. Aussi, en digérant le sang de leur hôte, les puces ont tendance à laisser des déjections noires sur la peau, plus précisément sous les poils. En passant le peigne, avec une bonne observation, ces tâches témoigneront de l’infestation de puces chez votre compagnon.

Comment combattre les puces chez le furet ?

Pour vaincre les puces et les éloigner de votre animal, il faut le traiter très régulièrement. Vous pouvez investir dans un collier anti puce ou des shampoings spécifiques. Les colliers anti-puce ne sont néanmoins pas très conseillés, car le furet peut les ingérer. Vous pouvez utiliser des insecticides pour chat pour les éloigner. Il n’en existe pas spécifiquement pour furet, mais ceux pour chats peuvent être adaptés.

Des pipettes pour chat peuvent être aussi utiles. Versez le contenu de celle-ci dans le cou de l’animal et entre les oreilles pour éradiquer les puces. Le pistolet anti-puce ou le spray peuvent aussi aider à enlever les puces présentes dans l’environnement immédiat du furet. Vous pouvez par ailleurs vous-même fabriquer un anti puce pour protéger votre furet. Ceci en utilisant du vinaigre (5 litres), de l’eau (2 litres), du jus de citron (500 ml) et de l’hamamélis (25 ml).

Faites le mélange et versez le tout dans un vaporisateur que vous pourrez vaporiser dans la maison. Concentrez-vous surtout sur les zones fréquentées par l’animal. Il existe également des plantes répulsives pour les puces, telles que la menthe sauvage et la lavande. Vous pouvez en planter chez vous et les mettre dans des pots pour éloigner les puces.

Cependant, les moyens naturels ou faits maison ne peuvent pas être efficaces à 100 %. Il serait bien d’utiliser quelques produits chimiques qui s’avéreront un peu plus utiles. Si votre furet est victime d’une infestation de puces, la seule solution est de s’offrir les services d’un professionnel.

Rate this post