La puce est le parasite le plus fréquents qui attaque les chats, les chiens et parfois les hommes. Elles provoquent de multiples démangeaisons et peuvent causer d’autres affections allergiques. Malgré les traitements, il peut arriver que les puces arrivent à vous déranger. Comment reconnaitre la présence de puces ? Pour prévenir une invasion, voici quelques astuces que vous pouvez mettre en œuvre.

Qu’est-ce qu’une puce et quels sont les symptômes qui alertent sur sa présence ?

La puce est un petit insecte de couleur brune parfois noire et qui ne mesure que quelques millimètres. Il existe des centaines d’espèces de cet insecte mais la plus courante est la puce du chat. La puce est présente durant toutes les saisons encore plus au printemps.

Cet insecte ne dispose pas d’ailes et se déplace grâce à ses petites pattes très développées. Elle s’installe généralement sur le pelage des animaux et même sur la peau de l’homme. Elle y passe du temps, se nourrit et se développe.

La puce se nourrit du sang de son hôte que ce soit un animal ou un homme. Une fois que votre chat est infecté, vous remarquerez que ce dernier se gratte parfois jusqu’à se blesser lui-même. Il peut aussi avoir l’apparition de petites bosses le long du dos et des pertes importantes de poils. En effet, il suffit que la puce ponde sur l’animal pour qu’il soit atteint ainsi que votre logement. Elle se logent dans les endroits sombres comme les moquettes, tapis et canapés.

Toutefois, un simple examen peut parfois être insuffisant. Vous devez vous servir d’une brosse à puces pour peigner le pelage du chat. Vous apercevrez de petits points noirs qui représentent les crottes des puces. C’est le signe que l’animal est infecté.

Quel sont les traitements préventifs contre les puces de chat ?

Afin d’éviter que votre chat et votre maison ne soient infectés par ces parasites, il est très important de mettre en place un système anti parasitaire tout au long de l’année. Pour y arriver, il y a de nombreux produits que vous pouvez utiliser.

Le collier antipuce

C’est un produit très efficace qui permet de localiser les puces. L’avantage est que vous pouvez l’utiliser durant quatre mois au moins. Le collier est chargé d’une substance active qui permet de rechercher et neutraliser les puces. Il doit être inodore, résistant à l’eau et compatible avec l’environnement.

Cependant, l’action est maximisée sur le cou alors que les puces sont plus présentes sur le dos et entre les cuisses. Il peut aussi arriver que le chat se blesse avec le collier ou qu’il présente des rougeurs au contact. Vous devez donc recourir à d’autres anti parasitaires.

Les pipettes

Les pipettes antipuces sont faciles à utiliser et adéquates pour une bonne prévention. Pour l’utiliser, vous devez répandre le contenu de la pipette directement sur la peau du chat. Avec cette méthode l’animal ne doit pas être baigné ni avant, ni après le traitement pendant 48 heures. Passé ce délai, vous pouvez lui administrer un anti inflammatoire s’il présente une réaction allergique. Sa durée d’action est de quatre semaines au maximum. Vous devez donc reprendre le processus tous les mois.

Les sprays anti parasitaires

Ce type de produit est bien plus efficace et dure au moins 40 jours. Dans un traitement préventif, il est conseillé de l’utiliser pour des chats ayant déjà été infecté une fois. Contrairement aux pipettes, les sprays sont applicables sur tout le corps et prennent effet quelques minutes plus tard. Vous devez faire attention à ne pas en mettre dans les yeux de l’animal en utilisant un gant.

Les comprimés antipuces

Si votre chat a une peau sensible, c’est le bon produit pour une prévention. De plus, en cas d’infection le chat se mordille et peut de ce fait ingérer des larves de puces sans le savoir. Ces comprimés ont pour but d’éliminer les œufs, les puces et les larves. Pour faciliter l’ingestion au chat, vous pouvez le découper en de petits morceaux à incorporer dans la nourriture.

De nombreuses autres options se présentent à vous. Néanmoins, en dehors de ces produits commercialisés dans les grandes surfaces, vous pouvez fabriquer vos antis parasitaires à la maison. Il s’agit :

  • Du vinaigre de cidre : c’est un excellent antipuce à cause de son acidité. Mélangez du vinaigre et de l’eau puis aspergez le chat. Faites un bain trois jours plus tard et recommencez jusqu’à ne plus avoir de parasites
  • Le bicarbonate de sodium : la poudre est à répandre directement sur le pelage. Brossez plus tard et reprenez au moins deux fois par mois
  • La terre de diatomée : à utiliser comme le bicarbonate en évitant le bouche du chat et en faisant attention à ne pas en inhaler.

Les méthodes préventives ci-dessus présentées ont rapport avec le chat. Vous devez aussi penser à traiter votre maison, le panier du chat et tout son environnement direct. Vous pouvez utiliser des insecticides et sprays antipuces.

Toutefois, si votre animal est infecté, vous pouvez utiliser une pince ou un crochet pour retirer les puces. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, demandez conseils auprès d’un vétérinaire.