Les puces représentent une menace courante dans les maisons où logent des animaux domestiques comme les chats. Lorsqu’ils sont attaqués par ces bestioles, les félins domestiques ne cessent de se gratter le pelage. Pour les en débarrasser, des traitements existent de même que des accessoires comme les colliers antipuces chat. Cependant, il n’est pas rare de remarquer que le félin domestique se retrouve à nouveau importuné par ces insectes nuisibles quelque temps après les traitements. Au risque d’arriver à de telles constatations, plusieurs actions sont à mener au quotidien en guise de prévention. Sur ce, comment éviter le retour des puces chez votre animal de compagnie après traitement ?

Traiter l’environnement de vie

Après avoir traité votre chat, il est important de passer également au traitement de la maison, car très souvent, 5 % seulement des puces se trouvent sur l’animal. Ainsi, il faudra éliminer les 95 % des puces présentes dans l’environnement immédiat où vit l’animal. Ces bestioles peuvent rester tapies dans l’ombre assez longtemps, soit environ 2 ans. Il est donc possible de manquer d’assurer la veille sanitaire durant cette période.

Il est important de comprendre qu’une bonne hygiène peut ralentir le cycle de vie de ces insectes nuisibles. Cependant, l’application correcte du traitement et la propreté de votre intérieur ne garantissent pas l’efficacité à long terme de l'opération désinfestation. Pourquoi ?

En réalité, les puces ont une fréquence de ponte très élevée. Ils envahissent assez vite les lieux dès que les œufs éclosent et trouvent instinctivement refuge dans les espaces inaccessibles comme les rainures de parquet par exemple. Ensuite, se transformant en larves puis en puces, ils se faufilent dans le pelage du chat lorsque celui-ci est à proximité. Voilà pourquoi, il est essentiel d’éliminer tout réservoir de puces en vue d’empêcher tout renouvellement de leur cycle de reproduction. De manière pratique, vous devez :

  • passer l’aspirateur adapté aux moquettes là où dort le chat
  • vider l’aspirateur dans un sac fermé hermétiquement
  • laver les coussins de votre félin domestique à plus de 50 °C chaque semaine
  • et placer les paniers des chats dans des endroits de préférence sans tapis.

Enfin, il existe d’autres accessoires spécialement conçus et adaptés au traitement de votre cadre de vie. Il s’agit entre autres des diffuseurs. Faire usage de pipettes contenant des inhibiteurs de croissance s’avère tout aussi efficace contre le processus de développement des puces.

Déparasiter tous les autres animaux de la maison

L’une des approches utilisées pour éviter le retour des puces est le traitement des autres animaux de compagnie. En effet, le chat infesté par ces petites bêtes peut contaminer les autres animaux.

Par ailleurs, il est possible que les humains transportent eux-mêmes des puces sans le savoir. Voilà pourquoi, il est recommandé aux propriétaires de veiller à l’hygiène au quotidien, car il suffit de peu pour que tout l’habitat soit infesté.

Il faut préciser que les mêmes produits ne peuvent pas forcément être efficaces lorsqu’ils sont utilisés à des fins différentes. Par exemple, l’utilisation de certaines molécules pour le chat peut s’avérer mortelle ou dangereuse pour le chien.

Respecter la fréquence des traitements et le mode d’emploi

Le non-respect de la fréquence du traitement peut également rendre le traitement inefficace et causer une nouvelle infestation de l’animal. En effet, quelques jours de retard dans la reprise d’un traitement suffisent pour que les puces se retrouvent à nouveau dans son pelage. Ainsi, il est préférable d’anticiper le traitement. Le comprimé est en général actif un à trois mois et une pipette un mois.

Le mode d’emploi non respecté favorise également le retour des puces. Par exemple, pendant une durée de 48 heures après traitement, votre félin de compagnie ne doit pas être au contact de l’eau. Ce principe est tout aussi valable avant son traitement. De plus, il est fortement prescrit d’appliquer la pipette sur les poils du chat et non directement sur sa peau. Pour finir, l’un des points bénéfiques serait de toujours adapter le traitement à l’âge, au mode de vie et au caractère de la race de chat.

Appliquer le dosage des traitements en suivant attentivement la notice

Un mauvais dosage des produits de soins est l’une des causes du retour des puces chez votre animal de compagnie. Le cas typique est celui de l’utilisation d’un spray. Plusieurs propriétaires de chat ont du mal à calculer le nombre précis de pulvérisations en fonction du poids de leur compagnon, car ne connaissant pas leur poids exact. Or, à un kilogramme près, le traitement peut perdre en efficacité, entraînant un sous-dosage ou un surdosage et favorisant ainsi une nouvelle invasion des puces. La densité de son pelage en est parfois l’une des raisons de ce manquement.

Enfin, il est conseillé de toujours honorer les dates de rendez-vous chez le vétérinaire. Profitez pour lui demander conseil afin de maîtriser les bons gestes pour la bonne administration du produit. En dehors de tous ces bons réflexes, vérifiez toujours la date de péremption des produits sanitaires utilisés contre les puces. Cela permettra d’éviter à votre animal de compagnie de subir des effets secondaires après application des traitements.

Voilà, vous êtes maintenant avisé quant aux erreurs à ne pas commettre au risque de voir vos chats être à nouveau agressés par ces bestioles. Vous avez donc maintenant la pleine responsabilité de prendre les précautions nécessaires afin de préserver leur santé et indirectement la vôtre.