Les chats sont des félins qui font partie des animaux domestiques les plus adoptés par les ménages. Une fois dans la demeure de ses propriétaires, le chat peut être attaqué par les puces et les tiques qui représentent une menace courante. En effet, la santé de ces animaux de compagnie est affectée une fois qu’ils sont agressés par ces bestioles. C’est ainsi qu’on les retrouve très souvent se grattant le pelage et courir dans tous les sens. Pour éviter de tels désagréments, le port du collier antipuce est l’un des moyens utilisés. Cependant, est-ce vraiment efficace ? Voici plus de détails sur la question.

Comment le collier antipuce fonctionne-t-il contre les parasites ?

L’usage du collier antipuce est efficace grâce à sa composition. En effet, ils sont généralement constitués :

  • d’imidaclopride
  • de fluméthrine
  • d’extraits naturels de margosa
  • et d’huiles essentielles issues de certains végétaux.

Pour lutter contre les puces, les colliers émettent ces insectifuges sous forme de poudre ou de gaz, et ce, en l’espace de 24 heures. Après une durée moyenne de 8 mois, les propriétaires de chat peuvent décider de renouveler ou non le collier antipuce au cou de leurs compagnons. Toutefois, il faut préciser que le produit perd en performance au terme de cette période.

Le collier peut également perdre en efficacité lorsque le chat a l’habitude de jouer avec un autre animal domestique, car il peut facilement contracter d’autres puces. Pour finir, il est recommandé de toujours veiller à ce que votre félin domestique ne soit pas régulièrement au contact de l’eau. Cela permettra de prolonger la durée d’efficacité du collier antipuce et de conserver son effet contre les parasites.

Quelles sont les précautions d’usage du collier antipuce ?

L’efficacité du collier dépend également de la manière dont il est utilisé. Voilà pourquoi il est recommandé de bien l’ajuster au cou de l’animal en fonction de sa taille. Concrètement, il est conseillé de veiller à obtenir un espace de 2 à 3 cm entre le collier et son cou. Toujours dans cette optique, les longueurs superflues sont à éliminer après la mise du collier au cou de l’animal.

Pour prévenir un étranglement du chat, certains modèles de colliers antipuces intègrent un dispositif de sécurité. Ce dernier permet au collier de se rompre tout seul lorsque la pression exercée après la mise au cou de l’animal dépasse un certain seuil. S’agissant d’un chaton, le collier antipuce doit être constamment ajusté à son cou, car le jeune animal grandit rapidement durant ses premiers mois de vie.

La présence de certaines molécules dans certains colliers antipuces peut porter préjudice au chat. Qualifiées de mortelles, ces molécules sont notamment le dimpylate et la permétrhine. Elles sont à la base des effets indésirables occasionnés chez le félin comme les ulcères épidermiques ou dermiques, les démangeaisons, les brûlures et la pelade.

Pour éviter de tomber sur ces types de colliers, il est conseillé d’opter pour une marque reconnue de collier antipuce pour chat. Par ailleurs, l’Agence Nationale de Sécurité et de Santé (ANSS) se charge de retirer du marché les colliers antipuces contenant ces substances nuisibles.

Bonus : Quels sont les bons réflexes à avoir ?

Avant tout achat de collier antipuce, il est important de toujours prendre en compte les besoins réels de l’animal et sa possible réaction allergique. Voilà pourquoi, le choix du collier ne doit pas se faire sans consulter un vétérinaire ou les propriétaires de chat ayant l’habitude d’acquérir le produit.

Une fois le collier posé sur le cou de l’animal de compagnie, le premier réflexe à avoir est de se laver les mains. Ensuite, il faut observer attentivement les éventuels changements pouvant signaler un danger. Ne pas suivre rigoureusement ces indications pourra mettre la vie de votre animal en danger.

La notice est aussi un excellent outil qui permet d’avoir des informations utiles au traitement du chat. Par exemple, il renseigne sur la durée d’efficacité du collier et tous les parasites (puces, tiques, etc.) contre lesquels le port de collier est efficace. En réalité, la durée d’efficacité du principe actif dépend de la cible ennemie. Jeter un coup d’œil à la notice avant l’utilisation du produit permet donc d’éviter toute confusion liée à ce sujet.

Pour finir, il existe des modèles de colliers antipuces qui permettent de lutter contre toutes les populations de parasites. Ils sont très efficaces pour lutter contre les puces, les œufs, les larves de puces, les tiques, les poux et les moustiques.

En définitive, le collier antipuce est efficace grâce à sa composition, sa durée et son champ d’action. Toutefois, mal utilisé ou mal choisi, il peut s’avérer dangereux pour l’animal. Tenir compte des différents conseils partagés vous permettra assurément de préserver la vie de vos fidèles compagnons ainsi que celle de votre famille.